PLAN HANDICAP

APPLICATION DU PLAN HANDICAP

Saint-Avold en tête du département.
Qu’il s’agisse des travaux de voirie ou sur les bâtiments communaux, les exigences de la réglementation handicaps ont été prises en compte au fur et à mesure de leur avancement par les services municipaux de la Ville.
 
Article du dossier "Initiatives plus" de  septembre 2010
 La commune ne partait donc pas de rien en la matière en anticipant sur les exigences légales et figure d’ores et déjà dans le peloton de tête des collectivités en matière d’accessibilité aux personnes handicapées.

Aujourd’hui, 3 études commandées auprès de cabinets spécialisés ont établi un diagnostic préalable sur l’ensemble de la voirie ainsi que sur les ERP (Etablissements Recevant du Public) des 4 premières catégories.
Une dernière étude interviendra en 2011 pour les bâtiments de 5e catégorie et permettra de programmer les travaux à réaliser pour une pleine conformité avec la réglementation.

C’est la Commission Handicap qui établit le programme des travaux à réaliser selon l’enveloppe allouée et des critères de priorité prenant notamment en compte la faisabilité technique des aménagements.
Elle se compose d’élus, de fonctionnaires et de représentants de structures liées aux handicaps.
Il peut s’avérer que certains travaux ne soient pas réalisables en raison de contraintes techniques (configuration des lieux par exemple). Dans ce cas, il convient de solliciter une dérogation auprès de la commission.

En 2010, c’est le quartier Jeanne d’Arc qui sera principalement concerné : salle polyvalente, voirie rue de France notamment.
 
Peu à peu, avec le concours financier du FISAC, des bandes de guidage viendront également équiper les passages piétons.

De gros efforts ont déjà été réalisés en ce qui concerne le marquage des places de stationnement destinées aux handicapés (60 places depuis 2009) et la pose de bandes dites podotactiles pour mal-voyants (168 l’année écoulée).
 

D’autre part, les personnels de la mairie, de l’office du tourisme, du Centre Culturel et du Stade Nautique ont été formés par un sociologue à assurer un meilleur accueil des personnes frappées par un handicap mental.


Les textes fixent l’échéance de 2015 pour date buttoir de la mise en conformité. Le premier diagnostic fixe l’objectif d’arriver à 97 % de conformité sur le linéaire de voirie (soit une centaine de km).

 

Retour